page d'accueil
interviews
Photos No. 1, 2 et 6 © Konstanze Winkler
3 Nicolas Meunier, les autres Illan Riviére
Illan tu as 18 ans et tu danses déjà comme un grand. Quel est ton parcours?

J'aime danser depuis mon plus jeune age. J'ai decouvert la danse orientale tribale en regardant les DVD des Bellydance Superstars de ma mère, c'est là que j'ai commencé à danser devant les videos pour essayer de faire les même mouvements, j'avais à ce moment 12 ans. J'ai ensuite pris des cours de danse Tribale durant 2 ans avec une danseuses de la compagnie Nejma (Normandie). Je suis ensuite rentré dans un lycée avec une option Danse qui nous permet d'étudier différentes oeuvres principalement contemporaines, comme Walzer de Pina Bausch; Set and Reset de Trisha Brown ou encore Changing step de Merce Cunningham. De nombreux danseurs de grandes compagnies contemporaines interviennent dans mon lycée pour nous enseigner leur art et leur vision de la danse et de la façon dont le corps peut se mouvoir. Ce lycée m'a permis d'evoluer et de grandir dans ma danse pour trouver mon propre style, et je compte continuer à decouvrir pour évoluer encore dans ma danse ...
Quel sport pratiques-tu pour entretenir ton corps?

Hormis la danse que je pratique dans mon lycée pendant 6 heures par semaines, je ne pratique pas de sports en particulier. 

Qu'est-ce qui t'a conduit a la danse orientale et au style tribal fusion? Pourquoi as-tu finalement choisi ce style?

Comme je l'ai dis précédemment, j'ai decouvert la danse tribal en regardant les DVD, et je suis tombé sous le charme de cette danse a travers Rachel Brice qui présentait deux solo dans ce DVD. Ca a été une sorte de révélation: "Une danse qui me correspond".

Qui sont tes modèles en danse ?

Mon modèle de base reste Rachel Brice; mais aujourd'hui je trouve l'inspiration dans tout ce qui m'entoure: un arbre, un oiseau, une couleur ou un style de danse ... tout pour moi est source d'inspiration pour la création.

Étais-tu déjà venu en Allemagne avant Hanovre et dans quels autres pays as-tu déjà dansé ?

Oui je suis déja allé à Berlin en 2009 et 2010 au Summer festival d'Horacio et Beata et a Stuttgart pour Orientalische Tanzshow avec Howeida. Je ne suis pas encore allé dans d'autres pays, mais j'espère que beaucoup de projets vont me permettre de voyager à travers le monde.

Comment as-tu trouvé le festival tribal d'Hanovre?

C'était pour moi un Festival riche en bonne humeur et gorgé de bonnes énergies; j'ai fait de belles rencontres, et j'ai pu partager ma passion pendant mon stage. J'ai encore pris beaucoup de plaisir à danser sur scène, en faisant partager ma passion avec le publique. Ce week-end  restera un très beau souvenir.

Quels sont tes projets ?

Voyages, rencontres, découvertes, partages, serons surement des notions qui m'accompagneront pour mes années futures. Car en effet je compte bien continuer dans le milieu de la danse et vivre de ma passion.

contact Illan:
illustration: Konstanze Winkler
1
2
3
4
5
6
7
Comment construis-tu tes chorégraphies? Est-ce que tu choisis d'abord ta musique puis tu crées les pas ou l'inverse? Où trouves-tu tes musiques ?

Je trouve mes musiques avec iTune qui m'en propose d'autres régulièrement en  fonction de celles que j'ai déja. Une fois qu'une musique m'interpelle et m'envoute, je l'ecoute quelques fois, et le jour de la représentation, j'improvise; c'est pour cela que je ne peux pas faire deux fois le même solo à l'identique.
Te vois tu comme faisant partie du monde tribal français et qu'est-ce que cela signifie pour toi?

Je ne sais pas encore, je pense que je ne réalise pas, je suis encore dans mes études, mais à partir de Juillet prochain (fin de mes études avec l'obtention du BAC), je prendrais peu à peu conscience de tout ce qui m'arrive (rencontres, voyages, experiences ... ). Tout arrive très vite et je partage, je decouvre, j'évolue, à travers les rencontres et voyages que j'ai déja fait.
Quand reviens-tu?

Dès que possible! Et au plus vite j'espère!
allemand
"UNE DANCE QUI ME CORRESPOND"

Interview avec Illan Riviere

de Marcel Bieger
translation Mihrimah Ghaziya